objectif-orbite-vignette
OLIVIER

OLIVIER

[Infographie] Mettez vos bonnes habitudes sur orbite : L’interview d’Alexis de Nouvel Homme

 

Suite à la publication de « Ma méthode en 8 étapes pour gagner en efficacité », j’ai eu envie d’approfondir certains points clefs pour vous permettre de progresser vers votre objectif.

Après avoir accueilli Jean-Philippe Touzeau et son concept de Cloudbraining, j’ai aujourd’hui le plaisir d’accueillir Alexis  du blog Nouvel Homme.

Alexis a créé différents programmes de coaching pour vous aider à atteindre vos objectifs personnels et créer des habitudes qui durent. Il publie chaque lundi un nouvel article pour vous permettre de devenir un « Nouvel Homme« .

Dans cette interview, vous allez prendre conscience de la force de vos habitudes et comment les mettre à votre profit. Vous allez comprendre pourquoi vos habitudes sont un des facteurs les plus importants pour atteindre votre objectif. Pour bénéficier des conseils d’Alexis, c’est maintenant !

1 – Pourquoi est-il si important de se créer ses propres habitudes ?

Les habitudes nous sculptent. Comme des vagues qui sculptent continuellement les falaises de Bretagne.

Elles font de nous ce que nous sommes. Sportif, matinal, cultivé ou feignant, gras et antipathique.

Si vous ne savez pas vous créer de bonnes habitudes, il sera impossible pour vous de prendre le contrôle de votre vie. D’avoir de l’influence sur les autres et d’améliorer vos relations. Et d’une manière générale cela vous empêchera d’atteindre vos objectifs.Par contre si vous êtes capable de courir 3x/semaine, d’arrêter de fumer, de travailler par bloc de temps de 50 min sans interruption, d’écrire 2000 mots/jour comme Stephen King chaque matin, de nager 12Km/jour comme Michael Phelps, alors dans ce cas, si vous arrivez à créer votre bonne habitude, vous atteindrez votre objectif de manière automatique.

Et vous pourrez ainsi voir le changement que vous souhaitez dans votre vie. Savoir se créer ses propres habitudes est simplement la compétence n°1 à maitriser pour atteindre vos objectifs.

2 – Quels sont les signes auxquels on doit-être attentif quand on souhaite améliorer ses habitudes ?

Il important de savoir ce que vous apporte une mauvaise habitude avant de la changer. Vous avez une mauvaise habitude, car vous cherchez une distraction, à satisfaire votre faim, une stimulation intellectuelle…

L’habitude est constituée de 3 étapes.

  • L’indice : qu’est-ce qui provoque ma mauvaise habitude
  • La routine : l’action que vous faites
  • La récompense : quelle est la récompense à la fin de cette action

Exemple : vous regardez vos emails toutes les 10 min. L’indice va être le pop-up qui vous annonce un nouvel email. La routine, c’est de stopper votre travail pour lire l’email, la récompense c’est de la distraction.Reconnaitre l’indice, la routine et la récompense va vous permettre de changer vos habitudes. Vous allez par exemple désactiver le pop-up et planifier une période de distraction toutes les 50 min.

3 – Quels sont, selon toi, les obstacles les plus fréquents qui nous empêchent de progresser vers nos objectifs ?

Les obstacles qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs sont :

  • faire quelque chose de nouveau
  • le faire continuellement

Et en général on met en place différentes stratégies d’évitement pour ne pas faire face à ces obstacles. Ca demande à sortir de sa zone de confort de manière régulière. C’est-à-dire à se mettre dans ce que j’appelle sa zone de challenge.

4 – Que faire face à ces obstacles ?

Il existe de nombreuses stratégies d’évitement. Une récurrente est d’avoir le syndrome du collectionneur d’information. Celui qui va chercher pendant des heures avant de commencer. Cela retarde votre action. 45 min de recherche suffit amplement pour débuter votre nouvelle habitude.

L’autre c’est typiquement la fusée qui explose en vol. Celui qui va y aller à fond. On le voit parfois, des gens plutôt gros qui commencent tout de suite à courir 1h. Ils le font 2 fois et puis ils abandonnent.

Pour éviter ces 2 écueils il est important de :

  • Commencer tout de suite (afin de peaufiner et adapter ensuite)
  • Commencer doucement (afin de faire intégrer cette nouvelle habitude à votre cerveau)

5 – Quelle est l’erreur à ne jamais commettre lorsque l’on veut changer ses habitudes ?

J’en vois 3 :

  1. Ne pas avoir un plan de vol ultra-précis.
  2. Ne pas avoir le bon type de carburant (la motivation interne et externe).
  3. Ne pas avoir d’instruments de mesure et de contrôle.

Changer une habitude est certainement l’une des choses les plus difficiles pour un être humain.

Pour illustrer cette affirmation, laisse-moi te raconter quelque chose. Dans le cas des personnes qui ont des problèmes cardiaques, de nombreuses études ont été faites sur leurs habitudes de vie. Elles boivent trop, fument trop, travaillent trop et ne font pas assez de sport. Fort de ces 10 ans d’études et 30 ans d’expérience, le cardiologue leur dit simplement « vous devez changez vos habitudes ou mourir ». Et même après avoir fait 4 arrêts cardiaques… Les gens refusent de changer leurs habitudes. Et pour te montrer à quel point c’est difficile, voici la statistique édifiante : 9 personnes sur 10 ne changent pas leurs habitudes suite à un pontage aorto-coronarien
Et oui, ca sera pas facile !

6 – Peux-tu nous parler d’une habitude que tu as mise en place récemment et qui a une valeur particulière pour toi ?

Faire 1h/jour de sport. Voir plus. Tu sais, nous avons évolué en faisant 15 à 20km/jour et puis tout s’est arrêté en quelques décennies. C’est vraiment quelque chose qui a changé ma vie et surtout comment je me sens chaque jour. Le physique (santé/sport/nutrition) est pour moi le pilier numéro 1 dans la vie d’un être humain. J’invite chaque personne qui lit ce message à faire le nécessaire afin d’avoir une « abondance » de santé. Et chose que j’ai pu mesurer : j’écris plus d’articles, j’écris plus de contenu depuis la mise en place de cette habitude.

7 – J’ai lu un article de toi récemment où tu parlais de la zone de challenge. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

On parle souvent de zone de confort. Mais il existe 2 autres zones. La zone de panique et la zone de challenge.

  • Zone de confort : j’apprends rien
  • Zone de challenge : j’apprends, cela me demande un effort concentré sur 1 élément.
  • Zone de panique : zone tellement anxiogène que je ne peux pas apprendre, je suis en panique totale !

Voilà pour résumer. Que ce soit au tennis, à la guitare, pour une aptitude sociale ou intellectuelle : faite en sorte d’être dans votre zone de challenge en vous concentrant sur 1 élément à la fois.

8 – Comment peut-on bénéficier de tes conseils si l’on veut en savoir plus ?

Faire partie des membres VIP (c’est gratuit) via mon blog, c’est comme ça que je communique avec mes lecteurs.

9 – Un dernier conseil pour la route ?Jamais, jamais, n’abandonnez jamais.

Comme Olivier, j’aime beaucoup le design, alors voici le conseil en image :