OLIVIER

OLIVIER

Rework : la présentation

Si vous aimez les livres qui bousculent les idées reçues, je vous conseille vivement la lecture de Rework – Réussir autrement. Dans ce livre, Jason Fried et David Heinemeier Hansson, les fondateurs de 37signals, offrent le fruit de leur expérience d’entrepreneurs. Et ça décape. J’ai eu envie de vous en faire une présentation. Je me suis limité à 10 conseils mais Rework déborde de conseils et d’idées à appliquer pour votre business.

10 conseils

Laissez la planification à long terme aux devins

Renoncez à la divination. Établissez ce que vous ferez cette semaine, pas cette année. Demandez-vous ce qu’il y a de plus important à faire par la suite, et faites-le. Prenez des décisions immédiatement avant de passer à l’action plutôt que longtemps à l’avance. Travailler sans plan peut paraître effrayant, mais suivre aveuglément un plan déconnecté de la réalité l’est bien davantage.

Dehors, les bourreaux de travail !

Se tuer au travail est bien vu. Pourtant, c’est complètement idiot. Qu’amènent de bon la fatigue, le manque de lucidité et la volonté de faire culpabiliser ses collègues ? Les bourreaux de travail ne sont pas des héros. Le vrai héros est déjà rentré chez lui pace qu’il a trouvé une manière plus rapide de faire les choses;

Répondez à votre propre besoin

Le moyen le plus simple et le plus direct d’inventer un bon produit ou un bon service est d’en concevoir un dont vous avez besoin, que vous aimeriez utiliser. Ainsi, vous travaillerez à résoudre un problème que vous connaissez et vous saurez tout de suite s’il y a du bon dans ce que vous faites. Si on essaie de résoudre le problème d’autrui, on avance à tâtons, mais s’il s’agit du sien, on sait exactement quoi faire.

Réduisez vos ambitions

Une foule d’idées brillantes peuvent donner un produit médiocre si vous tenter de les réaliser en même temps. Vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez faire et, en même temps, bien le faire.

Les détails peuvent attendre

Posez les bases, vous vous occuperez des finitions plus tard. D’ailleurs, on ignore souvent quels détails prendront de l’importance tant qu’on a pas posé les bases. C’est là qu’on voit ce qui manque et ce qui doit être amélioré : il est alors temps de s’y intéresser. Pas avant.

Les réunions sont toxiques

A la réflexion, le vrai coût des réunions est stupéfiant. Si vous convoquez 10 personnes à une réunion d’une heure, vous venez d’organiser une réunion de 10 heures. Vous échangez une heure de productivité contre une heure de réunion. Voire même 15 heures avec le temps de transport et se replonger dans son travail.

Visez l’efficacité plutôt que l’excellence

Trouvez de préférence une solution de judoka, c’est-à-dire une solution qui comporte un maximum d’efficacité pour un minimum d’efforts. Quand vous vous heurtez à un obstacle, essayez toujours de trouver une solution de judoka. Et n’oubliez pas qu’avec le temps, on peut presque toujours transformer ce qui est « assez bon » en quelque chose d’excellent.

Enseignez

Enseignez, et vous tisserez des liens qu’aucune stratégie traditionnelle de marketing ne vous apporterait. Les individus et les petites entreprises comme vous peuvent enseigner, un luxe que les grandes entreprises ne s’offriront jamais. Pourquoi ? A cause de leur obsession du secret !

Bonus :

Bâtissez-vous une audience

Commencez tout de suite à bâtir votre audience. Parlez, écrivez, bloguez, tournez des vidéos, peu importe. Diffusez de l’information pertinente qui vous gagnera peu à peu des fidèles. Ainsi, lorsque vous aurez un message à transmettre, ses destinataires seront déjà à l’écoute.

Faites comme les chefs cuisiniers réputés

Ces gens partagent leur savoir en publiant des recettes dans es magazines ou des livres de cuisine et en enseignant leur technique à la télé. Surmontez votre paranoïa et imitez les chefs célèbres : ils cuisinent, alors ils publient des livres de cuisine. Que faites-vous ? Quelles sont vos recettes ? Que mettrez-vous dans votre livre de cuisine ? Qu’avez-vous à dire sur votre façon de travailler qui serait à la fois informatif, éducatif et promotionnel ? Le livre que vous avez entre les mains est notre livre de cuisine à nous. Qu’y aura-t-il dans le vôtre ?

Ça va mal, faîtes-en moins !

Gordon Ramsay (cauchemar en cuisine) commence donc toujours par raccourcir la carte, d’une trentaine de plats., il la ramène à une dizaine. Voilà qui donne à réfléchir. Pour ce chef, le plus urgent n’est pas d’améliorer ce qu’on offre déjà, mais de l’élaguer. Quand quelque chose ne va pas, on a tendance à en rajouter : plus de temps, plus d’argent, plus de personnel. Et tout ça ne fait qu’empirer le problème. Pour y remédier, il faut au contraire revenir sur ses pas.