FORMATION OFFERTE : Doublez l'impact de vos slides !

Découvrez 5 techniques simples et efficaces pour rendre vos slides irrésistibles

Dans cet article, vous apprendrez comment utiliser vos propres dessins pour transmettre plus d’émotions dans vos présentations :)

 

Note : Cet article est un article invité écrit par Laurent Létang, du blog Les Joyeux Gribouilleurs. Le but de son blog est de démocratiser l’usage de la pensée visuelle en entreprise, à travers différents outils tels que le sketchnoting, le mind-mapping ou encore le dessin d’humour. Si vous cherchez de bonnes excuses pour gribouiller au travail sans complexes, n’hésitez pas à le visiter ;)

 

Bonjour à tous !

Dans cet article, je vous partage une méthode concrète pour transmettre facilement plus d’émotions dans vos présentations PowerPoint grâce à des gribouillages effectués par vos soins.

Si vous êtes déjà adepte du sketchnoting, gribouiller ne devrait pas vous poser trop de problèmes. Si en revanche vous pensez ne pas savoir dessiner, je vous propose de vous entraîner à faire un dessin rapide par jour pendant 31 jours, en commençant ici :)

Quoi qu’il en soit, le dessin peut être un allié de poids pour vos présentations, car il permet de faire naître facilement des émotions chez vos interlocuteurs. Et comme vous le savez, susciter des émotions est un point essentiel pour captiver votre auditoire et augmenter l’impact de vos présentations. Sans émotions, vos présentations risquent de paraître ternes, sèches… bref : pas passionnantes pour un sou.

 

Voyons donc les options concrètes qui s’offrent à vous.

 

Les ingrédients pour séduire

 

Comme déjà évoqué dans un précédent article de ce blog, notre cerveau est composé de deux hémisphères : le gauche, support de notre intelligence rationnelle et le droit, support de notre intelligence créative et émotionnelle. Vous l’aurez compris : une présentation sans sentiment ne fait appel qu’à notre hémisphère gauche. Il nous faut donc apprendre à séduire l’hémisphère droit de nos interlocuteurs.

Illustration des aptitudes des différentes aptitudes des hémisphères de notre cerveau

Les ingrédients qui peuvent nous aider à y parvenir sont donc :

 

  • Histoire
  • Imagination
  • Emotions
  • Inattendu
  • Analogie
  • Interactivité

 

En clair, pour vous adresser à l’hémisphère droit du cerveau de votre auditoire et ainsi mieux le captiver, vous allez devoir sortir des sentiers battus. Il s’agit ni plus ni moins que d’aider les participants à votre présentation à se projeter dans un tout autre univers et à faire des associations d’idées qui leur permettront de mieux s’approprier votre message.

 

En route vers l’hémisphère droit

 

Vous avez déjà vu l’importance du storytelling dans vos présentations, comme le soulignait un précédent article. Bien utilisé, cet outil vous permet en effet de raconter une histoire et de solliciter ainsi l’imagination chez ceux qui suivent votre présentation, soit deux des quatre ingrédients précédemment cités. Avec un petit effort, vous pourriez même insérer une bonne dose d’émotions, d’inattendu et d’analogie dans votre récit, faisant ainsi frémir de plaisir tous les hémisphères droits de votre auditoire ;)

 

Mais ce n’est pas tout ! Qu’il soit couplé au storytelling ou utilisé seul, le dessin s’avère être un puissant et efficace allié pour vous aider dans votre conquête hémisphérique. Un gribouillage effectué par vos soins et inséré dans votre présentation est en effet un puissant vecteur pour projeter votre auditoire dans un autre univers et lui faire faire des associations d’idées.

 

Un dessin fait par vous sera en effet à coup sûr :

– authentique et original, donc inattendu

– porteur d’une analogie et d’une histoire : la façon dont vous vous représentez les choses, dont vous illustrez votre propos. Visuelles et synthétiques, cette analogie et cette histoire auront un impact considérable et marqueront les esprits de votre auditoire

– capable d’attiser l’imagination de vos interlocuteurs

– enfin, un dessin réalisé par vos soins peut facilement laisser transparaître vos émotions pour mieux les partager, comme avec le dessin simple ci-dessous, qui transmet l’idée de satisfaction :

Petit cerveau souriant avec un pouce levé

Les (at)traits du dessin

 

Avec une simple image, vous pouvez donc de façon très synthétique raconter une histoire et faire une analogie, tout en partageant vos émotions sur un sujet précis. Vous mobilisez ainsi l’intelligence “globale” de vos interlocuteurs, en marquant leurs esprits avec votre argumentaire (cerveau gauche), mais aussi avec une dimension “émotionnelle” (cerveau droit) :

Illustration d'exigences irréalisables

A la différence du storytelling, le dessin permet une mobilisation du cerveau droit extrêmement rapide et synthétique. Le dessin est donc un excellent complément au storytelling : vous pouvez même bâtir toute votre histoire autour de votre dessin, en l’expliquant petit à petit. Vos participants auront ainsi un repère visuel et pourront “vous suivre” plus facilement, tout en “voyant” mieux de quoi vous parlez. A la fin de votre présentation, vos participants se souviendront ainsi d’une image globale : celle que vous leur aurez dessinée, avec en plus l’émotion que vous aurez fait ressortir à travers votre dessin. Ils seront ainsi plus à même de garder en-tête l’enthousiasme que votre présentation avait suscité chez eux, même sans se souvenir de tous les tenants et aboutissants :

 

Illustration d'un dessin expliquant l'intérêt d'un projet

 

Vos dessins sur PowerPoint

 

“Le dessin c’est bien, mais encore faudrait-il savoir dessiner…”

 

Hé bien heureusement pour vous, nul besoin d’être un artiste pour tirer parti du dessin ! Voyez plutôt ce smiley : :) Votre cerveau est capable de reconnaître un visage parmi un trait et deux points : il n’est donc pas compliqué de susciter imagination et analogie chez vos interlocuteurs avec quelques coups de crayon bien choisis :)

 

Dans cette optique, vous n’avez pas besoin de savoir dessiner pour mieux faire passer vos idées : savoir gribouiller est amplement suffisant ! Votre capacité à faire des analogies et à raconter votre histoire fera le reste ;)

 

“D’accord, mais de toute façon je n’ai pas de tablette graphique alors ça va être difficile de mettre mes propres dessins sur PowerPoint…”

 

Là encore, tout n’est pas perdu ! Voici comment passer d’un dessin papier à un dessin “propre” sous PowerPoint :

Etapes permettant d'importer un dessin sous PowerPoint

 

Note : le résultat final sera d’autant plus réussi si votre dessin papier est fait au feutre, afin d’en faire ressortir les traits plus facilement.

 

Vous êtes ainsi capable de parsemer vos slides d’illustrations ou de construire votre présentation autour d’un dessin qui serait la synthèse de toute votre présentation. Ces illustrations, bien qu’imparfaites, vous permettront de véhiculer aisément des émotions auprès de votre auditoire, tout en renforçant l’authenticité de votre intervention. Fini les images réchauffées que l’on retrouve dans toutes les présentations ! :)

 

Voici par exemple deux gribouillages effectués sur papier, avant utilisation sous Powerpoint :

Exemple 1 – Gribouillage initial :

Un gribouillage initial

(Remarquez la simplicité de l’illustration : un rond pour la tête, un arc de cercle pour le corps, un smiley pour le visage et quelques traits d’ombre pour donner du volume)

Exemple 1 – Slide finale :

Slide utilisant le gribouillage précédent

Exemple 2 – Gribouillage initial (là encore, les dessins sont simples, bien qu’avec plus d’éléments que pour l’exemple précédent) :

Illustration d'un projet à lancer

Exemple 2 – Slide finale :

Une slide permet de communiquer rapidement et simplement sur un projet

Pour finir, voici une proposition de résumé gribouillé de cet article, basé sur une analogie quelque peu inattendue ;)

Utiliser le dessin rend une présentation aussi attrayante qu'un livre pour enfants

Si cet article vous a plu, je vous invite à visiter le site https://joyeux-gribouilleurs.com. Vous pourrez y apprendre à gribouiller et découvrir comment mieux faire passer vos idées en entreprise grâce à la pensée visuelle :)

A vos crayons !


Leave a Reply

Your email address will not be published.