Etude de cas « Avant / Après » : Donnez un look professionnel à votre présentation PowerPoint (même si vous n’êtes pas graphiste), la méthode pas à pas

Dans cette série de 3 vidéos, je vais vous montrer comment vous pouvez rendre le design de votre présentation PowerPoint beaucoup plus professionnel sans être un designer ou un graphiste.

L’objectif de cette étude de cas est de vous expliquer pas à pas comment vous allez pouvoir, avec quelques astuces simples, rendre les slides de votre présentation beaucoup plus pro et attractive pour votre public. Pour faire passer efficacement votre message, n’oubliez jamais que la forme compte autant que le fond. Si vos idées sont géniales mais que vos slides sont médiocres, vous perdez une formidable occasion de diffuser pleinement votre message.

Pour que vous puissiez suivre facilement cette étude de cas, je l’ai séparé en 3 vidéos distinctes :

  • Vidéo 1 : Transformer l’arrière-plan
  • Vidéo 2 : Transformer la liste à puces
  • Vidéo 3 : Ajouter les animations

C’est parti !

La slide « Avant »

La slide que nous allons transformer est celle –ci :

slide-powerpoint-avant

Pour la remettre dans le contexte de la présentation, il s’agit d’une diapo d’introduction qui présente le plan du reste de la présentation.

C’est une diapo que j’ai trouvé dans une présentation sur le site slideshare. Je l’ai choisi pour cette étude de cas car elle combine deux aspects qui rendent ce travail d’optimisation de slides intéressant :

1) Tout d’abord, je pars du principe que le message que cette diapositive transmet est intéressant pour l’auditoire (ici, il s’agit de conseils pour préparer un pitch pour des investisseurs.)

2) La mise en forme de la diapositive est très basique : un titre, une traditionnelle liste à puces et quelques éléments superflus. Elle est assez représentative de ce qu’il se fait habituellement avec PowerPoint.

Nous allons donc partir de cette diapositive pour y appliquer quelques transformations qui vont lui donner un impact plus fort et une touche plus professionnelle.

La slide « Après » sera celle-ci :

slide-powerpoint-apres

Etape 1 : Transformer l’arrière-plan

La première étape va consister à mettre un arrière-plan qui va donner un ton plus professionnel à la présentation.

Pour les arrière-plans vous avez généralement le choix entre trois options :

  • Prendre un template prédéfini dans PowerPoint
  • Choisir un arrière-plan avec une couleur dominante
  • Choisir un arrière-plan avec une photo.

Si vous suivez régulièrement Simple Slide, vous savez que je vous déconseille très fortement d’utiliser les modèles prédéfinis de PowerPoint. Ils sont totalement contre-productifs pour faire passer votre message.

Pour cette étude de cas, on va partir sur une image d’arrière-plan. Regardez les détails dans la vidéo.

Voici les fonctions utilisées dans cette vidéo :

  • Rogner une image
  • Passer une image en noir et blanc
  • Ajouter un fond dégradé

Voici une synthèse des différentes étapes pour transformer l’arrière-plan du PowerPoint :

transformation-arriere-plan

 

Etape 2 : Transformer la liste à puces

Utilisation de liste  puces =ennui.
Ennui = mauvais présentateur.
Utilisation de liste à puces = Mauvais présentateur. CQFD.

C’est clair comme ça ? Bon, je vais quand même légèrement nuancer : Vous pouvez utiliser des listes à puces mais de manière très modérée, et surtout sur un nombre limité d’items.

Réduire le nombre de points : Dans la diapo de départ, il y a 10 points dans la liste à puces. C’est VISUELLEMENT trop. Comprenez bien cette nuance : Certainement que sur le fond les 10 points sont à aborder, mais sur le support visuel ces 10 points forment une charge visuelle trop importante pour l’œil. La solution consiste ici à regrouper les éléments pour les rendre plus « digeste » pour l’œil. Pour cet exemple, j’ai regroupé les 10 points en 4 blocs.

Rendre les points plus consistants visuellement : L’idée ici est de transformer chaque point de la liste à puce en un bloc-texte spécifique. Le fait de mettre le texte dans un contenant (ici un bloc rectangle rouge) et de lui associer une icône permet de donner beaucoup plus de poids aux mots.

Les icônes sont un moyen à la fois simple et efficace pour donner plus de corps aux différents éléments de votre slide. Dans cet exemple, j’ai utilisé des icônes qui ont été créées pour la Box de Simple Slide. Si vous utilisez des icônes, prenez soin d’utiliser des icônes qui font partie d’une même famille, sinon cela sera inesthétique sur votre diapo.

Hiérarchiser l’information en utilisant les polices de caractères : Un moyen extrêmement simple de donner immédiatement un côté plus pro à votre présentation consiste à changer les polices de caractères qui sont par défaut dans PowerPoint. C’est simple et ça personnalise immédiatement votre présentation.

polices-avant-apres

Dans cet exemple, j’ai choisi deux polices de de caractères qui se combinent bien :

  • Klinic : Une police avec sérif et qui propose différents niveaux de graisse
  • Androgyne : Une police qui fait un peu plus manuscrite.

L’idée avec ces deux polices est d’apporter un peu de contraste, notamment en jouant sur l’épaisseur des typos. Jouer sur l’épaisseur et la taille  vous permet de hiérarchiser l’importance que vous voulez donner aux textes.

Voici les fonctions utilisées dans cette vidéo :

  • Mettre une transparence sur un contenant
  • Choisir ses polices de caractères
  • Insérer des icônes.
  • Dupliquer des blocs

Etape 3 : Ajouter une animation

Maintenant que le design est en place, nous allons pouvoir affiner la slide pour la rendre la plus digeste possible pour l’auditoire. Le plus gros risque pour un présentateur est de saturer l’esprit de son auditoire. Les animations sont donc un bon moyen d’amener de manière progressive et fluide.

Le principe clé ici est la sobriété. Pour cet exemple, j’ai choisi un effet appelé « entrée brusque » qui permet de séquencer le défilement des animations.

Comme vous l’avez-vu dans cette étude de cas, avec quelques efforts ciblés vous pouvez littéralement transformer le design de votre présentation et lui apporter un rendu plus professionnel. Dites-moi dans les commentaires comment vous auriez-vous amélioré cette diapositive.

21 Comments

  • Olivier

    Reply Reply 18 mai 2015

    Géniale cette étude de cas !
    Merci !

  • Claire

    Reply Reply 19 mai 2015

    Merci pour cet article très interessant et pour la liste des Banques de photos que tu as cité dans la vidéo : http://photodune.net/,
    http://www.istockphoto.com/,
    https://fr.fotolia.com/,
    http://www.shutterstock.com/fr/ et
    https://fr.dollarphotoclub.com/

    • Olivier

      Reply Reply 19 mai 2015

      Bonjour Claire,
      Merci pour ce complément utile. C’est vrai que je les cite dans la vidéo. Les liens sont maintenant disponibles pour tes lecteurs grâce à ton commentaire.

  • Vincent

    Reply Reply 19 mai 2015

    Bravo !

    Merci pour ces astuces, c’est clair, percutant et très inspirant !

    De quoi faire rougir de honte maitre yoda ;-)

    @+
    Vincent

  • Krysztoff

    Reply Reply 20 mai 2015

    Ne reste plus qu’à corriger la faute d’orthographe (de frappe) sur « Opportunité » et ce sera parfait ;-)!
    La forme et le fond en quelque sorte.

  • Jérôme Hoarau

    Reply Reply 22 mai 2015

    Excellents conseils !
    Merci encore Olivier pour cette inspiration.
    J’adore l’astuce de la photo avec l’enchainement gris + nuance de couleur + dégradé !
    Et super pour les vidéos tuto, tu vas fidéliser ton lectorat de cette manière pour sûr.
    Bonne continuation à toi et à bientôt pour un prochain article.

  • Bahiri

    Reply Reply 26 mai 2015

    Bonjour,

    J’ai beaucoup apprécié la méthodologie structurée pour renforcer l’impact de cette présentation. Si vous n’avez pas utilisé directement les SmartArt c’est que vous avez forcement une raison logique.
    Merci car l’objectif est atteint

    Cordialement

  • Ismail

    Reply Reply 2 juin 2015

    Merci , c’est génial ce que tu fais , je suis prof. et m’inspire beaucoup de ton site pour perfectionner mes présentations .

    Pour aider voila ce j’ai fais un soir de Dimanche , liste de liens utiles.
    http://sadky.fr/boite-outils-des-sites-pour-ameliorer-vos-cours-et-vos-sites/

  • aka

    Reply Reply 11 juin 2015

    Bonjour,

    Je ne partage pas les avis précédents sur cette transformation.

    Je me permet d’intervenir car vous avez en général de très bonnes présentations (avec de très bonnes slides) qui justement appuient le message et ne surchargent pas le cerveau.
    Or ce n’est pas le cas ici.

    Je pense que c’est justement ce qu’il ne faut pas faire, je m’explique.

    1. L’image de fond

    Elle ne renforce pas le message, elle devient donc parasite.
    L’œil part du titre pour descendre en suivant les cadres rouges, pour s’arrêter sur l’ordinateur (au final, c’est lui qui fixe le regard le plus longtemps).

    2. Les icônes

    Tout comme l’image de fond, elle n’apporte rien au message et deviennent parasites.
    Après un arrêt sur l’ordinateur, l’œil va parcourir de nouveau le menu et s’attarder sur les icônes.

    Entre le temps passé sur l’ordinateur et le temps passé sur les icônes, le cerveau a déjà fait beaucoup d’effort pour comprendre l’image avant même de lire le menu.

    Si le présentateur a déjà commencé sa présentation, il aura perdu une grande partie de l’attention du public pendant ces quelques secondes.
    Public qui pédalera pour rattraper le discours.

    3. Le titre

    Le titre annonce la présentation.
    Pourquoi charger la page avec le reste.
    Ne serait il pas plus judicieux de ne laisser que le titre le temps que le présentateur fasse son entrée ?
    100% de disponibilité de la part du public sur ce qui est dit et non sur la diapo.

    4. Le menu

    Vous expliquez avoir réduit le nombre de points de 10 à 4.
    Or vous avez augmenté la lecture de 10 points à 13, en compliquant la lisibilité qui plus est.
    Bloc 1, 2 points : démarrage / présentation sommaire
    Bloc 2, 4 points : opportunité / problème / solution /marché
    Bloc 3, 3 points : pourquoi vous ? / techno / équipe
    Bloc 4, 4 points : business plan / résultat / prévisions / montage

    Si au niveau graphique votre image est très largement supérieure à la première, il n’en va pas de même quant au message.
    Je pense que votre slide est beaucoup trop chargé, demande beaucoup trop d’effort en lisibilité, détourne l’auditeur de ce que dit l’orateur ce qui au final perturbe fortement l’attention et donc le message.

    C’est d’autant plus important que cette slide sera la 1ère.
    Or les 30 premières secondes sont les plus importantes pour accrocher son auditoire.

  • aka

    Reply Reply 11 juin 2015

    PS: une autre remarque, sur les banques photo cette fois ci.

    J’ai longtemps utilisé les banques photos fotolia et istockpohoto. Et je les utilise encore.

    Mais ces banques d’images deviennent dépassées en raison de photos trop lissées, sans personnalités, froide et sans vie.

    Désormais sur des images plus vraies, avec un vécu ou une âme ont plus d’effet.

    Je conseille des sites comme unsplash, raumrot ou gratisography qui se rapprochent plus des nouvelles tendances qu’on retrouve sur les sites d’OT ou publicité type Oakley ou gopro

  • Emmanuel

    Reply Reply 15 juin 2015

    Bonjour Olivier,
    Merci beaucoup pour cette étude de cas. J’ai pu la mettre en application très facilement sans problème dans une présentation.
    La technique du rectangle pour le fond dégradé est bien trouvée.
    C’est vrai que ça change tout.
    A bientôt

  • Merci beaucoup pour ce tuto. Très pro.

  • ronald

    Reply Reply 22 juillet 2015

    bonjour olivier, j ai acheté ton guide, je suis très satisfait. Ton message est clair. j’ai mis en application tes conseils. je prépare une vidéo gratuite avec PowerPoint sur l’indépendance financière. je souhaite acheter des photos. que me conseilles tu pour les photos qui couvrent entièrement la page powerpoint? 1300 à 1600 pixels ou 600 à 800 pixels? merci

  • Olivier

    Reply Reply 24 juillet 2015

    Bonjour Ronald,

    Une slide PowerPoint en 4/3 fait 1082×812 pixels (en tout cas c’est leformat que moi j’utilise. donc en partant sur 1600 sur 1300 tu n’auras aucun problème pour intégrer.

  • Zirk

    Reply Reply 19 octobre 2015

    Bonjour Olivier, des conseils intéressants pour les non-initiés! Comme expliqué dans la video, je préfère également utiliser une forme par-dessus l’image plutôt que d’utiliser les effets images directement (ces effets, il me semble, atténuent considérablement la qualité de l’image…).

    Concernant les sources d’images, il existe maintenant des bibliothèques 100% gratuites (même pour une utilisation commerciale). Ma préférée du moment: unsplash.com

    Bonne continuation!

  • fanny martin

    Reply Reply 5 décembre 2016

    Merci Olivier ^pour cette belle démonstration

Leave A Response

* Denotes Required Field