Améliorez votre communication avec le visual thinking

 

Et si vous révolutionnez votre manière de communiquer grâce à de simples petits dessins ? C’est tout l’enjeu du visual thinking (pensée visuelle) que nous allons voir dans cet article.

Pour cela je vous propose de découvrir le livre  « Convaincre en deux coups de crayon » écrit par un spécialiste Américain de la pensée visuelle : Dan Roam.

Regardez la vidéo sur la pensée visuelle

Alors, avant de détailler les idées clefs de cet ouvrage, voyons  à qui s’adresse ce livre et ce qu’il peut vous apporter.

Ce livre s’adresse a quasiment tout le monde à partir du moment où vous devez :

  • Convaincre et vendre vos idées
  • Résoudre des problèmes
  • Clarifier vos idées
  • Communiquer efficacement et rapidement

Donc si vous êtes manager, formateur, enseignant ou même commercial … ce livre pourra vous être particulièrement utile.

Qu’est-ce que le « visual thinking » ?

Le visual thinking (pensée visuelle) est une méthode qui consiste à tirer profit de notre capacité à visualiser – grâce à la fois à nos yeux et à notre imagination – afin de découvrir des idées qui autrement ne verraient jamais le jour.

Le visual thinking permet également de développer plus rapidement et plus intuitivement ses idées. Et enfin, la pensée visuelle permet de partager avec d’autres de manière à ceux qui ceux-ci comprennent immédiatement les idées présentées.

Dit autrement : Avec une simple feuille de papier et un crayon, vous pouvez étudier, comprendre, communiquer et résoudre quasiment n’importe quel problème.

Je vous propose de découvrir ensemble 3 idées clefs du livre « Convaincre en deux coups de crayons :

  • 1 – Le processus de la pensée visuelle
  • 2 – Les 6 outils que vous avez à votre disposition pour être un bon penseur visuel
  • 3 – Dans la troisième partie, on s’attardera sur un outil présenté dans le livre le SQVID.

Avec ces 3 concepts vous aurez une bonne approche de ce qu’est la pensée visuelle.

Le processus du visual thinking (pensée visuelle)

Démarrons par le processus de la pensée visuelle. Pour profiter pleinement de la pensée visuelle, il est important de comprendre comment fonctionne ce processus.

Le processus comprend 4 étapes :

  • Regarder
  • Voir
  • Imaginer
  • Montrer

Vous constaterez que ce sont des étapes logiques que nous maitrisons inconsciemment.

processus-visual-thinking

1 – Regarder

Cette étape va consister à glaner les informations visuelles qui vous entourent. Vous allez rassembler des données de manière assez grossière pour évaluer la situation

L’idée, c’est d’avoir une vision d‘ensemble : Etudier un paysage, déterminer les limites de l’espace qui vous entoure, réaliser une première analyse. On est dans quelque chose de semi-passif.

2 – Voir

A ce stade, vos yeux deviennent plus actifs. Vous allez chercher à sélectionner parmi les informations qui vous entourent celles qui méritent d’être approfondies. A cette étape, vous allez également chercher à reconnaître des schémas existants. Vous allez également chercher les points communs et les différences et vous allez chercher à classer et organiser ces informations.

3 – Imaginer

Une fois les informations collectées et sélectionnées vous allez les manipuler mentalement. Imaginer peut-être envisagé de deux façons différentes :

  1. voir les yeux fermés
  2. voir quelque chose qui n’est pas là.

Vous allez chercher à réorganiser les informations pour leur donner plus de sens. Vous allez essayer de rendre vos schémas invisibles plus visibles. Vous allez essayer des créer des liens entre toutes ces informations.

4 – Montrer

Maintenant que vous avez identifiez les schémas et donner du sens à vos informations, le temps est venu de les montrer aux autres.

Vous allez chercher le meilleur outil pour représenter visuellement vos idées et mettre au clair vos meilleures idées et mettre sur papier pour les partager. A partir de cela, vous allez pouvoir répondre aux questions de votre public.

Je vous ai présenté les 4 étapes de manière logique et linéaire mais en réalité, il est important de comprendre que ce processus n’est pas systématiquement linéaire.

Si on reprend le processus, cela ressemble plus à une série de boucles :

Il y a tout d’abord un va et vient entre l’étape regarder et l’étape voir et ces deux étape s’enrichissent l’une et l’autre. Ensuite l’étape imaginer fait un pont entre la collecte de l’information et l’étape montrer. Et enfin, vous noterez qu’il y a e nouvelle boucle qui s’est créé vers la 1ère étape car à partir du moment où vous montrez vos idées, votre interlocuteur va commencer son propre processus de pensée visuelle, c’est-à-dire qu’il va regarder votre dessin, voir ce qui l’intéresse, imaginer comment il peut manipuler cela etc … C’est un processus infini.

boucle pensée visuelle

La boîte à outils du visual thinking

Une des étapes cruciales du visual thinking est l’étape « montrer ». C’est à cette étape que vous partagez votre dessin avec votre interlocuteur. L’objectif est donc de :

  • l’informer
  • le convaincre
  • vérifier qu’il voit la même chose que vous

Il existe une boîte à outils simple qui permet pour chaque problème identifié d’appliquer un dessin approprié.

Alors peut-être vous dites-vous que vous ne savez pas dessiner et cela vous effraie de devoir montrer vos dessins. Pas de panique ! Il s’agit à chaque fois de dessin très simple. Si vous savez dessinez un cercle, un carré et des flèches, vous allez très bien vous en sortir.

Alors avant de présenter les outils, il est important d’abord d’identifier le type de problème auquel nous allons avoir à faire. Ces problèmes peuvent être classé en 6 catégories et pour chacune de ces 6 catégories, il y a un dessin solution qui permet de clarifier le problème.

Les 6 catégories sont :

  • Qui et quoi ? Défi en rapport avec les choses, les personnes et les rôles
  • Combien ? Défi en rapport avec les mesures et les calculs
  • Quand ? Défi relatifs au planning et aux délais
  • Où ? Défis en rapport avec la direction des choses, le positionnement
  • Comment ? Défi en rapport avec l’interaction des choses, les méthodes, les procédures
  • Pourquoi ? Défi lié à la vision d’ensemble.

catégories pensée visuelle

Les 6 outils du penseur visuel

Problème Outil Exemple
Qui / qui Portrait Client type
Combien Diagramme Graphique de ventes
Carte Croquis de plan / organigramme
Quand Chronologie Processus de développement
Comment Logigramme Flux de travail
Pourquoi Graphique à plusieurs variables

 

boite-outils-visual-thinkingboite-outils-visual-thinking

Vous avez sous les yeux les 6 outils qui vous permettent de résoudre et d’exprimer n’importe quelle idée. Il vous suffit ensuite de les combiner.

Le SQVID

Dans les deux principes clefs précédents nous vu l’ensemble du processus de pensée visuelle et la boîte à outils pour montrer.

Pour bien montrer, il est important de savoir utiliser sa capacité à imaginer. Imaginer va consister à prendre ce que nous voyons concrètement dans le monde et à le transposer en dessin abstraits que nous manipulons mentalement.

Pour améliorer cette capacité, il existe un outil d’activation de l’imagination qui qui s’appelle le SQVID.

L’idée est d’activer chaque recoin de notre imagination pour créer une image entièrement mentale et nous permettre de voir cette image à travers les yeux de notre public.

Ce qu’il faut comprendre c’est que même si nous avons une idée simple en apparence à faire partager, il y a toujours différentes possibilités de la présenter au public, et certains sont beaucoup plus efficaces que d’autres.

sqvid

Ce sont des filtres supplémentaires pour affiner votre idée et trouver la meilleure représentation visuelle pour votre public.

  • Simple / élaboré : choix en fonction de la maturité et des connaissances de votre public.
  • Qualité / Quantité : informations qualitatives ou des informations chiffrées
  • Vision / réalisation : vision va exprimer un objectif, une direction. Réalisation va être sur une méthode.
  • Individualité/comparaison : Se focaliser sur le sujet ou au contraire le comparer avec d’autres sujets.
  • Changement et statu quo : comment sont les choses / comment elles pourraient être

8 Comments

  • Xolali (Holali)

    Reply Reply 2 février 2015

    Merci,

    c’est un très bon article que je garde dans mes favoris.

    J’aime aussi beaucoup les infographie car elles apportent aussi une fraîcheur à la manière de présenter en appliquant les technique du « visual thinking » justement.

    Xolali

Leave A Response

* Denotes Required Field